Ajoutez aux favoris ! Utilisez JuliaRoberts-fan en page de démarrage ! Accédez au forum!! Retour à laccueil!



   
Interview Erin Brockovich

 

  • Interpréter un personnage réel et vivant, c'est éprouvant ?

Oui, parce que vous pouvez vous tromper. Ou, à l'inverse, ne pas vous tromper ! C'est un risque permanent que de mal interpréter le rôle, de déformer la vérité. La vraie Érin Brockovich aurait très bien pu me dire : "Là, vous êtes à côté". Il y a une responsabilité évidente envers elle. Mais durant le tournage, ça a été presque inconscient. Et pour ça, j'ai complètement fait confiance à Steven Soderbergh. Nous étions sur la même longueur d'onde, et si j'avais fait quelque chose de déplacé, il me l'aurait tout de suite dit.

  • Son physique, ses tenues sexy servent également à Érin d'arme pour survivre, voir pour exister ?

Non, je ne suis pas d'accord avec cette interprétation. Remarquez ce n'est pas la première fois qu'on me fait cette observation, donc ne le prenez pas pour vous ! (rires) Mais ça reflète bien la manière dont nous sommes tous prêts à juger quelqu'un d'après son apparence, avant même de savoir quoi que ce soit sur cette personne.

  • Avez-vous le sentiment d'avoir donné là votre meilleur prestation ?

C'est juste un excellent rôle, le meilleur que j'aie eu à interpréter jusqu'à présent. Il y a plus de possibilités dans un rôle comme celui-ci que dans un personnage de comédie. Il y a aussi davantage de travail à effectuer. Il m'a parfois semblé que ça dérangeait des gens que de me voir aussi "performante". Quelqu'un m'a même dit que si je pouvais être aussi bonne, il ne comprenait pas ce que j'avais attendu pour l'être ! C'est plutôt insultant, non ? Mais ma réponse est simple : il est rare de tomber sur d'aussi bons scénarios. J'en lis beaucoup, et je m'engage pour ceux que j'estime être les meilleurs. Mais il y a cinq ou dix ans, personne n'aurait osé m'imaginer dans un rôle comme celui-ci. Jamais on ne me l'aurait proposé. J'ai donc tendance à croire que ça témoigne de mon évolution en tant qu'actrice.

  • Vous aviez besoin, après deux comédies romantiques ("Coup de foudre à Notting Hill" et "Just Married") d'un rôle plus grave ?

Vous savez, si on m'avait proposé un bon scénario de comédie, je l'aurais faite. Je ne cherchais pas particulièrement un rôle grave. Il se trouve simplement que celui-ci est arrivé et que ça me changeait des comédies que je venais de faire.

  • Aimez-vous votre image à l'écran ?

C'est, de prime abord, comme regarder un film en famille. On se dit : "Ah, ça, c'était tel jour..." C'est difficile. Mais je ne suis pas au-dessus des critiques. Il y a des scènes où je m'aime vraiment et d'autres moins. Mais j'arrive, contrairement à d'autres acteurs, à être prise par le film.

  • Vous vivez à New York ; vous ne craignez pas de vous exposer aux affres de la célébrité...

La perception qu'ont les gens des difficultés liées à la célébrité est très exagérée, en tout cas d'après ma propre expérience. C'est un sujet dont il est difficile de parler... Quelqu'un m'a demandé quel était le mythe le plus insensé colporté à mon sujet. Et bien c'est tout simplement de penser que le fait d'être une actrice implique que je sois un individu passionnant. Il y a beaucoup d'actrices que je trouve passionnantes en tant que femmes, mais ça n'a absolument rien à voir avec leur profession. Les gens sont juste ce qu'ils sont.

  • Qu'attendez-vous du futur ?

J'espère maintenant faire des films aussi riches ressemblant en ce qui concerne le succès à "Érin Brockovich", avec des metteurs en scènes aussi passionnants et aussi capables de m'offrir tout ça. Mais c'est bizarre... Si jamais cela ne se reproduit plus, si jamais je ne me retrouve plus dans la situation parfaite et confortable que ce film m'a offert, alors il faudra que je sois reconnaissante envers Steven de me l'avoir donné, même une seule fois.

  • De "Pretty Woman" à "Just Married", un cycle semble s'être bouclé. Avez-vous la sensation, durant ces dix dernières années d'ascension, d'avoir changé ?

Non, rien n'a changé en moi. Je ne suis en rien différente des autres de ce point de vue-là. J'ai juste grandi, je suis devenue plus mature. La seule différence, c'est l'image que se font les gens, la manière dont ils souhaitent à tout prix vous classifier. Moi, je n'ai pas changé ma manière de vivre...

 

Interview obtenue sur www.Julia.Roberts.web.free.fr

Retour Interviews

© Tous droits réservés 2006 - JuliaRoberts-fan.fr.st